FANDOM


  Saison 1 S2 »S3 »S4 »The Final Break »S5 »   
Le Transfert
1x05
Informations générales
Saison Épisode
1 05
Titre original
English, Fitz or Percy
 Première diffusion Flag of the United States 19 septembre 2005 (FOX)
Flag of France 7 septembre 2006 (M6)
Flag of Belgium 31 janvier 2007 (RTL-TVI)
 Réalisé par Randall Zisk
 Écrit par Zack Estrin
 Musique Ramin Djawadi
 N° de production 1AKJ04
 Fiche IMDb 0678480
Captures d'écran de l'épisode
Distribution
Casting principal
Dominic Purcell (Lincoln Burrows)
Wentworth Miller (Michael Scofield)
Robin Tunney (Veronica Donovan)
Peter Stormare (John Abruzzi)
Amaury Nolasco (Fernando Sucre)
Marshall Allman (L.J. Burrows) ◄
Wade Williams (Brad Bellick)
Paul Adelstein (Paul Kellerman)
Robert Knepper (T-Bag) ◄
Sarah Wayne Callies (Sara Tancredi)

Frank Grillo (Nick Savrinn)
Muse Watson (Charles Westmoreland)
Danny McCarthy (Daniel Hale)
Stacy Keach (Henry Pope)
Peter J. Reineman (Gus Fiorello)
Deanna Dunagan (Judy Pope)
Dylan Minnette (Michael enfant)
Max Kirsch (Lincoln adolescent)
Alan Wilder (Révérend Mailor)
Mac Brandt (C.O. Mack Andrews)
Phillip Edward Van Lear (Patterson)
Christian Stolte (C.O. Keith Stolte)
Jennifer Joan Taylor (Becky)
DuShon Brown (Katie Welch)
Joe Minoso (Chaz Fink)
Jane Galloway Heitz (Employée de bureau)
Mark Morettini (C.O. Rizzo Green)

Non crédités
Jason Frederick (C.O.)
Anthony Albert Jr. (Détenu)
Tim Krueger (Avocat)
Lindsey Nero (Visiteuse de prison)
William Nero Sr. (Officier de police)
Patricia Wettig (Femme menacée dans sa cuisine)
Seulement crédité au générique (◄)
Guide des épisodes
Épisode précédent Épisode suivant
Précédent Alchimie Au cœur de l'enfer (1/2) Suivant

Le Transfert est le cinquième épisode de Prison Break, c'est aussi le cinquième épisode de la saison 1.

Résumé de l'intrigueModifier

Les agents Kellerman et Hale font pression sur le directeur Pope afin d'accélérer le transfert de Michael Scofield. Celui-ci devra partir dès le lendemain matin. Pendant ce temps, Michael se rend sur les toits afin de trouver la bonne route à prendre le soir de leur évasion : English, Fitz ou Percy. De son côté, Lincoln a la visite du Dr Sara Tancredi pour un check-up...

Résumé détailléModifier

Cet épisode se déroule du 22 au 23 avril 2005.

22 avril 2005Modifier

À Fox RiverModifier

105-003

Michael se faisant tatouer les mots English, Fitz et Percy par Sid.

Michael, qui a déjà commencé à mettre son plan d'évasion à exécution, se souvient de ses séances de tatouages chez son amie Sid et tout particulièrement de l'époque où la jeune tatoueuse lui avait gravé sur sa peau les mots English, Fitz et Percy.


105-010

Le directeur Pope reçoit la visite des agents Kellerman et Hale.

Au même moment, à Fox River, Le directeur Henry Pope reçoit dans son bureau la visite des agents Kellerman et Hale qui viennent lui remettre la demande de transfert de Michael Scofield. Intrigué par cette démarche plus qu'inhabituelle, le directeur du pénitencier ne voit pas pourquoi il accorderait cette faveur fédérale alors qu'il dirige une prison d'État et leur explique qu'il ne vient pas chez les gens pour leur dire comment faire correctement leur travail. D'ailleurs, il est responsable de tous les prisonniers qui se trouvent dans son pénitencier et ne souhaite pas transférer Michael sauf si une raison autre l'y oblige. Paul Kellerman essaie alors de l'intimider et lui répond que, dans son travail, il découvre vite tous les petits secrets des gens. Il sort alors de son attaché-case un vieux dossier sur lequel sont écrits les mots Toledo ainsi que le nom et le prénom du directeur de Fox River. Il le tend à Pope qui demande ce que c'est. Kellerman rétorque que, pour le moment, cela n’est encore que du passé. L'agent fédéral utilise ce moyen de pression pour forcer Pope à changer d'avis. Ce dernier révèle à ses visiteurs que sa femme Judy est déjà au courant de cette affaire mais Kellerman n'en est pas convaincu. De ce fait, il est sûr que Pope va bien finir par trouver une bonne raison pour transférer Scofield. Troublé par leur visite, le directeur de Fox River ouvre alors le dossier et est troublé en fixant une photo montrant le corps d'un jeune homme étendu mort.

105-021

Michael a convoqué l'équipe avec lequel il va s'évader.

Pendant les travaux pénitentiaires, Michael s'arrange avec l’aide d'Abruzzi pour réunir Lincoln et Fernando dans une remise pour être plus tranquilles. Là, à l'abri des regards indiscrets, Scofield leur révèle que c'est l'équipe avec lequel ils s'évaderont. Cette nouvelle n'enchante guère Abruzzi qui n’a aucune confiance en Lincoln qu'il considère comme un fou furieux. Les deux prisonniers s'en prennent alors aux mains et Lincoln était sur le point de frapper l'ex-mafieux en le menaçant de ne pas toucher son frère. À l'énoncé de ce mot, Abruzzi fait le rapprochement : Scofield et Burrows sont unis par les liens du sang ! Michael tente de calmer le jeu en leur demandant s'ils veulent continuer à se disputer ou à parler de choses plus sérieuses. Il n'a pas de temps à perdre. En effet, le frère de Lincoln leur donne trois noms, English, Fitz ou Percy, puis demande à ses camarades d'en choisir un au hasard. Ce sont les noms des trois avenues qui ceinturent Fox River. Michael les a convoqués dans cette remise pour savoir précisément quelle rue il fallait prendre le soir de leur évasion. Pour se faire, il a besoin de cinq minutes pour faire le bon choix, cinq minutes à l'extérieur de toute surveillance. Il précise en effet, malgré le refus de ses camarades, qu'il y a des choses qui ne peuvent se régler que de l'extérieur et qu'il devait avoir besoin d'eux.

105-025

Michael a la surprise de voir le directeur de Fox River l'attendre dans sa cellule.

Au retour de leur petite réunion privée, Michael et Fernando sont sur le point de réintégrer leur cellule quand un garde oblige le jeune Portoricain à attendre à l'extérieur tandis qu'il invite Scofield à pénétrer dans sa geôle tout en précisant qu'il avait une surprise qu'il l'attendait à l'intérieur. En effet, en entrant dans sa cellule, Michael découvre Henry Pope sagement assis sur une chaise à côté du lavabo qui fuyait ! Tout en fixant le directeur, Scofield priait qu'il ne remarque pas ce détail. Mais Henry Pope avait des choses plus importantes à faire que de constater de simples problèmes de plomberie. En effet, il désirait parler seul à seul avec Michael. À l'extérieur, Sucre entendait leur conversation et sentit son cœur battre plus fort quand il apprend que Pope soupçonne son ami d'être en prison pour une autre raison que d'avoir braqué une banque. De son côté, Michael craint que son plan ait été découvert. Pope demande alors des explications mais son prisonnier garde obstinément le silence et se concentre sur les gouttes d'eau qui coulent le long de l’évier tout près de Pope. Devant cette obstination, le directeur de Fox River annonce gravement que son détenu sera bientôt transféré à la prison de Statesville. Cette nouvelle stupéfie Michael qui ne comprend pas et lui dit que ce n'est pas possible. Mais Pope lui répond simplement qu'il a tous les droits car c'est lui le patron à Fox River. Voyant que tout allait à vau-l'eau, Michael implore le directeur de lui laisser encore au moins trois semaines. Cette demande étonne Henry Pope qui lui demande des explications. Scofield lui révèle alors que c'est le temps qu'il reste encore à vivre à Lincoln Burrows, une information qui ne bouleverse pas Pope car il est déjà au courant. Michael est alors obligé de lui avouer que Lincoln est son frère et que, c'est à la demande de son avocate qu'il a pu être enfermé à Fox River pour rester aux côtés de Lincoln jusqu'à la fin et profiter de ses derniers instants sur Terre. Très touché, Pope reste ferme sur sa décision et lui dit que ce n’est pas lui qui a décidé mais des gens bien plus haut placés que lui. Henry Pope dit à Michael qu'il partira dès le lendemain matin avant de quitter la cellule sous le regard médusé de Sucre. Celui-ci rejoint Michael qui n'en menait pas large, encore sous le choc de cette nouvelle.

105-029

Dans son bureau, Henry Pope consulte le dossier « Toledo ».

105-030

Une du Toledo Gazette annonçant la mort mystérieux d'un jeune de la région.

Tandis que des ordres hurlent dans les haut-parleurs, Henry Pope consulte le dossier que lui avait laissé l'agent Kellerman avant de partir. Il l'ouvre et voit la photo en noir et blanc d'un jeune homme étendu sur le sol dont la mort n'était pas naturelle. Pope lit en suite la une du Toledo Gazette, en date du 14 juillet 1998, en rapport avec ce décès. L'article en première page explique qu'un jeune homme de la région avait été retrouvé mort mystérieusement. À la lecture de cette coupure de presse, Henry Pope est bouleversé et voit ressurgir un fantôme de son passé. Voulant trouver une solution, il décide de s'en remettre à Dieu en sortant une vieille bible du tiroir de son bureau.

105-033

Michael a rejoint son frère à la chapelle de Fox River.

105-036

« Garde un peu confiance. »

Au même moment, à la chapelle de Fox River, Michael avait rejoint son frère, qui tient une bible dans ses mains menottées. Il est venu le voir pour discuter avec lui et lui annoncer son projet d'explorer les galeries et essayer d'atteindre le toit le soir. Cependant Lincoln ne cache pas son inquiétude et lui annonce qu'il est déjà au courant de son transfert. Mais Michael le rassure que ce n'est pas un problème et qu'il s'arrangera avec. Une telle désinvolture étonne Lincoln qui ne comprend pas l'attitude de son frère, lui, qui s'était raccroché de toutes ses forces au plan de Michael, et a maintenant perdu tout espoir. Celui-ci tente de lui faire remonter le moral et se souvient de son passé, à l'époque où, enfants, ils avaient perdu leur mère. Le petit Michael était désemparé car il n'avait plus que son grand frère depuis que leur père était parti. Dans son souvenir, Michael voyait Lincoln, en costume sombre comme lui, le prendre par l'épaule et lui dire qu'il fallait avoir confiance, et qu'à eux deux, ils étaient les plus forts. Michael veut à présent rendre la pareille à son frère et lui dit, avant de quitter la chapelle : « Garde un peu confiance. »

105-038a

Michael retrouve John Abruzzi à la cafeteria de Fox River.

105-039

« English », « Fitz » ou « Percy » ?

À la cafeteria de Fox River, après que Michael aie reçu son repas, John Abruzzi l'interpelle et lui demande comment ils vont s'en sortir s'il est transféré. Scofield lui rétorque qu'il n'a pas l'intention de partir et que son camarade ne devrait pas croire ce que tout le monde raconte. La seule chose qui compte à Michael est de respecter le planning mais John n'en est pas convaincu. Il lui fait remarquer qu'il n'a pas encore choisi entre « English », « Fitz » ou « Percy » mais Scofield lui réplique qu’il n'a pas besoin de suppositions mais de certitude. Tout en marchant, Michael avait aperçu Westmoreland en train de lire seul à une table, et informe John que Pope quitte la prison à 17h00 pour rejoindre sa femme. Il lui précise qu'à 17h05 précises, Michael doit avoir cette clef pour s'échapper du bureau. La mission d'Abruzzi est donc de lui fournir cette clé qui sera utile pour la suite de son plan.

105-040

Michael discute avec Westmorland au sujet de l'injonction interlocutoire qui pourrait retarder son transfert.

Après cette entrevue musclée avec l'ex-mafieux, Michael s'assoit ensuite à table de Westmoreland et lui demande comment il peut faire pour reculer la date de son transfert. Le vétéran de Fox River lui répond qu'il y a plus d'une cinquantaine de façons et que la plus rapide serait d'entamer une procédure d'injonction interlocutoire. Il s'agit d'une motion, sous forme de lettre, qui permet de s'opposer à tout transfert ou même de le retarder en invoquant presque tout ce qui viole les droits constitutionnels d'un détenu (problèmes environnementaux, allergies, exigence religieuse, etc.). Et si cette procédure ne fonctionne pas, les magistrats doivent examiner cette demande et cette démarche peut durer plusieurs semaines, voire des mois. Et en attendant le verdict, le détenu ne peut pas être transféré. C'est grâce à ce stratagème que Westmoreland est encore à Fox River car il a su tirer son épingle du jeu en se servant de son mieux des failles du système judiciaire américain. Michael se demande pourquoi Westmoreland tient tant à rester à Fox River. Ce dernier lui montre alors sa chatte Marilyn qu'il avait cachée sous son veste en précisant à Michael qu'il ne désirait pas abandonner un être cher derrière lui. Du coup, Scofield et Westmoreland avaient quelque chose en commun...

105-041

Le Dr Sara Tancredi et son assistante sortent de l'infirmerie de Fox River.

105-042

Sara apprend que Lincoln et Michael sont frères !

En sortant de l'infirmerie, le Dr Sara Tancredi informe son infirmière que l'administration réclame un bilan de santé de Lincoln Burrows. Katie en profite pour lui révéler une nouvelle qui s'était répondue dans toute la prison : Burrows et Scofield sont frères ! Cette révélation bouleverse la jeune femme qui commence à s'interroger.

105-045

Bellick apporte une lettre au directeur de Fox River.

105-046

L'injonction interlocutoire de Michael.

Au même instant, installé dans son bureau pour signer quelques papiers, Henry Pope reçoit la visite de l'officier Bellick qui apporte l'injonction interlocutoire rédigée par Michael qui veut bloquer son transfert. Ce document étonne beaucoup le directeur de Fox River qui avait d'abord pensé qu'il s'agissait encore d'un coup de Westmoreland. Il se ravise et commence à lire en détail la lettre écrite par Scofield.

105-047

Michael fait part de son plan à Sucre.

105-048

Sucre fait le guet pendant que Michael explore les galeries.

Ce dernier se trouve dans sa cellule en compagnie de Sucre. Il le rassure au sujet de son transfert en lui précisant que si sa demande était rejetée, la procédure demanderait au moins trente jours, le temps nécessaire pour mettre son plan à exécution. Michael est confiant et partage la joie de Fernando. Il lui demande ensuite son aide pour vérifier que le chemin qu'il a décidé de prendre pour s'enfuir est le bon. Cette décision ne rassure pas Sucre qui craint qu'un gardien découvre leur projet d'évasion et surtout en pleine journée ! Malheureusement, Michael n'a pas le choix et décide de faire un repérage pour savoir s'il peut grimper sans encombre sur le toit. Pour rassurer son codétenu, Michael lui suggère alors de faire un peu de lessive et d'étendre le linge devant les barreaux pour dissimuler l'entrée de leur tunnel. Pendant que Michael dévisse le lavabo, Fernando fait le guet en utilisant son miroir pour s'assurer qu'aucun gadien ne s'approche de leur cellule.

105-052

Une bagarre générale éclate dans la cour de Fox River.

105-058

Abruzzi a réussi à récupérer l'empreinte de la clé.

Non loin de là, dans la cour de la prison, Abruzzi désigne à un détenu un gardien et lui ordonne de le frapper. Une bagarre générale entre les prisonniers et les gardes commencent alors jusqu'à ce qu'un sniper, posté en haut d'un mirador, tire un coup de semonce près des prisonniers pour ramener l'ordre. Cette altercation n'était en fait qu'une diversion qui avait pour but de s'emparer de la clé du bureau du directeur et d'en faire une copie en le pressant dans un morceau de savon. L'homme qui avait agressé le gardien est tabassé et ramené manu militari au cachot après avoir jeté par terre l'empreinte qu'il avait faite de la clé. Abruzzi la voit et s'empresse de la récupérer.

105-067

Michael explore les galeries.

105-074

Michael est surpris par un ouvrier qui faisait une pause-cigarette.

Au même moment, Michael commence à explorer les entrailles de Fox River après avoir déplacer le lavabo de sa cellule. Dans les couloirs qu'il empreinte, il cherche à accéder au toit et s'aide en se dirigeant avec son tatouage avant d'enclencher le chronomètre de sa montre. Parcourant un dédale de couloirs, Michael a le sourire car il sait ce qu'il fait. Pendant ce temps, Fernando commence à paniquer car il craint toujours qu'un gardien ait remarqué la disparition soudaine de son codétenu. Ce dernier continue ses pérégrinations dans les galeries et réussit à apercevoir l'ouverture par laquelle il accédera au toit de la prison. Une fois qu'il est arrivé devant la trappe de sortie, il se prépare à retourner à sa cellule quand un bruit le fait sursauter. C'était un ouvrier chargé de la maintenance qui faisait sa ronde. Au même instant, Fernando continue sa surveillance en priant que Michael le rejoigne au plus vite. De son côté, ce dernier, pour éviter de se faire repérer, se cache en s'accrochant aux grilles du plafond et attend avec anxiété que l'ouvrier reparte. Celui-ci s'était accordé une pause-cigarette et prenait tout son temps. La fumée de sa cigarette parvient au visage de Michael qui commence à suer abondamment et au moment où le technicien fait demi-tour, une goutte vient s'écraser sur le sol à proximité de son pied sans que l'ouvrier ne remarque ce détail. Finalement, l'homme finit par s'en aller et Michael rejoint Fernando. Ce dernier est très énervé contre son ami parce qu'il a été trop longtemps absent et qu'il aurait pu se faire repérer. Michael le rassure en lui disant qu'il pouvait accéder au toit mais que pour le reste, c'était une simple question de timing.

105-080

Abruzzi surveille les alentours pendant que son codétenu fabrique une copie de la clé du bureau de Pope.

105-082

La copie de la clé est enfin terminée.

Non loin de leur cellule, Abruzzi surveille les alentours pendant que son codétenu, au moyen du plastique de sa brosse à dents qu'il avait réussi à faire fondre, confectionne un moulage à partir de l'empreinte de la clé que l'ex-mafieux avait réussi à récupérer. Pendant que Michael regardait Abruzzi à travers les barreaux de sa cellule en se faisant discrètement des signes. Puis l'ex-mafieux jette un coup d'œil sur Gus qui achevait enfin la copie de la clé pour le plus grand soulagement de tous.

105-086

Michael poursuit la construction de la maquette du Taj Mahal.

105-092

La porte de derrière du bureau de Pope est verrouillée !

Un peu plus tard dans le bureau d'Henry Pope, Michael travaille sur la maquette du Taj Mahal. Le directeur de Fox River arrive sans prévenir et lui demande comment va ses crises de sinusite chronique, la maladie que Scofield avait mentionnée dans sa lettre. Michael, d'abord surpris, lui répond simplement qu'il s'agit d'une infection bactérienne mais que la rivière qui coule près du mur de sa cellule l'aide à mieux respirer. Pope est surpris de voir un nouveau détenu se débrouiller aussi bien qu'un ancien. Le directeur aurait voulu encore discuter avec lui mais il était bientôt 17h00. Il s'apprête donc à partir mais il ne tient pas à ce que Scofield reste seul dans son bureau. Michael, la main droite sous l'édifice du dôme central, le prévient que s'il relâche un seul instant la pression qu'il exerce sous la structure, toute la construction, basée sur un fondement axial, s’écroulera. Convaincu par ses talents d'architecte, Pope dit à Michael qu'il peut rester et que le gardien qui le raccompagnera attendra dans la pièce d'à côté avec sa secrétaire. Et avant de quitter la pièce, il remercie le jeune prisonnier pour tout ce qu'il a fait en l'aidant à finir cette maquette. Cela fera énormément plaisir à sa femme pour célébrer dignement leur quarantième anniversaire de mariage. Une fois que le directeur est sorti de la pièce, Michael lâche ce qu'il tenait et vérifie qu'il est bien parti. Comme prévu, il n'y avait plus que le gardien qui flirtait avec Becky, la secrétaire, et ne se préoccupait pas de Scofield. Celui-ci se dirige alors vers la porte située au fond du bureau de Pope mais elle était verrouillée de l'extérieur. Michael jette ensuite un regard sur la pendule du bureau du directeur qui indiquait 16h54. Il devait encore attendre six bonnes minutes pour que John vienne lui ouvrir la porte de derrière avec la copie de la clé. Tout en réfléchissant sur ce qu'il allait faire ensuite, Michael remarque une grille d'aération qui pourrait bien lui servir. De son côté, Abruzzi passe à l'action en poussant un chariot de conciergerie garni de brosses et de balais suspendus du côté.

105-098

Il est 17h05 et Abruzzi n'est pas encore là.

105-103

Michael réussit à se faufiler avec un groupe de prisonniers.

Il est maintenant 17h05 et Michael commence à perdre patience. John n'a pas encore rempli la part de son contrat. Il faut absolument qu'il déverrouille la serrure de la porte pour que le plan de Michael fonctionne. Heureusement, l'ex-mafieux ne l'avait pas oublié et lui ouvre la porte. Ravi, Scofield s'en va après avoir refermé soigneusement la serrure avec sa fausse clé pour éveiller aucun soupçon puis se faufile dans le couloir pour retrouver d'autres détenus qui marchent en file indienne. Ces derniers ne disent rien quant à sa mystérieuse apparition.

105-108

Sara rend visite à Lincoln pour son bilan de santé.

105-111

Lincoln est abasourdi après avoir découvert que Sara savait son secret.

Le soir, Lincoln reçoit la visite du Dr Sara Tancredi dans sa cellule. Cette dernière lui demande de lui faire un bilan sur les problèmes de santé familiaux. En effet, elle a besoin de connaître ses antécédents familiaux afin de déceler toute infection ou condition héréditaire. Le condamné à mort lui révèle que sa mère était morte d’un cancer du foie mais qu'il ne sait pas pour son père puisqu'il ne l'avait jamais connu. Sara lui demande alors s'il a des frères ou sœurs et Lincoln fait mine que non. Alors, la femme médecin, un sourire aux lèvres, lui rétorque : « Personne d'autre que Michael ? ». Lincoln est surpris par cette question et comprend que sa visiteuse est au courant de leur lien du sang. Elle lui répond simplement que « Fox River est un village» puis, après cette révélation, la conversation dévie sur Michael. Sara demande à Lincoln s'ils sont proches, et ce dernier lui répond que oui tout en replongeant dans ses souvenirs d'enfance. Il continue sur sa lancée en lui avouant que Michael a toujours été abandonné durant toute sa vie… abandon de leur père, mort de leur mère et la condamnation de son frère… Sara réfléchit et l'interroge une dernière fois : « c'est pour çà qu'il est là ? ». Lincoln lui répond de nouveau oui et ise sent coupable car il va bientôt mourir sur la chaise électrique…

105-114

Michael retrouve son compagnon de cellule.

105-115

Sucre supplie son ami de rester avant l'heure du comptage.

De son côté, Michael est retourné à sa cellule tout en consultant sa montre. Il y retrouve Fernando juste à temps avant la fermeture des cellules prévue à 17h44. Sans attendre, Michael s'empresse de passer à travers le mur tandis que Fernando aimerait en savoir un peu plus sur son plan et le temps que cela va lui prendrait. Mais Michael refuse de lui dire davantage et envisage toujours de grimper sur le toit. Fernando panique et le supplie de revenir avant le comptage mais Michael ne compte pas réapparaître de si tôt et trouve judicieux de laisser son compagnon dans l'ignorance car c'est ainsi qu'il est censé être. Fernando ne comprend rien mais de toute façon, il n'a pas vraiment le choix.

105-118

Henry Pope est allé à la chapelle de Fox Rover pour remettre son âme à Dieu.

105-119

Le prêtre est étonné de la présence du directeur dans sa chapelle.

Au même moment, Henry Pope se trouve à la chapelle de Fox River en train de prier dans le but d'expier ses fautes quand Ben, le prêtre, le rejoint pour lui parler. Ce dernier, très étonné de voir Pope dans ce lieu si tard, lui demande s'il vient dans cette chapelle pour être pardonné ou conseillé. Le directeur répond qu'il ne sait pas trop mais que Will était sous sa responsabilité et que s'il ne l'avait pas abandonné il aurait pu le sauver. Le prête tente de le rassurer en lui disant que la mort du jeune homme n'était un accident mais Henry continue en répliquant que, même si c'était un criminel et un drogué, il n'avait que 18 ans. Ben lui répond alors que la mère de l’enfant n'avait pas voulu qu'il fasse parti de leur vie s'il ne quittait pas son épouse. Pope se met à sangloter en avouant qu'il avait été heureux de ne pas être cité et d'enterrer l’affaire Toledo mais il se met à pleurer en réalisant qu'il n'a jamais eu l'occasion d'en faire autant pour son fils.

105-120

Fernando est inquiet car Michael n'a pas encore rejoint leur cellule avant l'heure du comptage.

105-121

De son côté, Michael a réussi à atteindre le toit de la prison !

À 17h58, l'heure du comptage des prisonniers commence et Michael n’est toujours pas revenu ce qui inquiète de plus en plus Fernando, au bord de la crise cardiaque. De son côté, Scofield s'aventure dans les entrailles de Fox River et accède bientôt au toit après avoir ouvert une trappe. Maintenant à l'air libre, Michael voit le pénitencier plongé dans la nuit. Mais le sol est glissant et il est deux doigts d'être repéré par les projecteurs des gardiens qui quadrillent le secteur. Michael consulte alors sa montre et s'aperçoit que l'heure du comptage avait commencé. En effet, Bellick s'approche dangereusement de la cellule 40 et fait l'appel de tous les prisonniers. Lorsqu'il remarque, après avoir fouillé l'intérieur de la cellule, que Scofield n'était plus là, il donne alors l'alerte en hurlant aux autres gardiens : « Il en manque un ! ».

105-122

« Il en manque un ! »

105-123

L'alerte est donnée !

Le signal d'alarme est enclenché et les projecteurs de la prison se sont tous allumés. Tout le pénitencier est en ébullition à la recherche du fuyard qui, perché sur le toit, regarde en haut du toit les hommes et les chiens partis à sa recherche et entend les sirènes de la police résonner autour de lui. Pope et Lincoln apprennent également l'évasion du prisonnier et s'en inquiètent. Tandis que les gardiens courent partout, investissant tous les pièces de la prison à la recherche de Michael sous les cris des autres détenus en délire, Sucre est confronté à Bellick pour qu'il avoue où se cache son codétenu sous l'œil intéressé d'Abruzzi. Soudain, Bellick reçoit un appel par radio de Louis qui lui révèle que Scofield est dans le bureau du directeur depuis le début et que c'est pour çà qu'il a raté l'heure du comptage. Le chef des gardiens lui ordonne d'aller vérifier que le prisonnier est effectivement dans le bureau au lien de continuer à draguer la secrétaire du directeur. Louis s'exécute et, en ouvrant la porte, il se rend compte qu'en réalité, Michael n’est plus dans la pièce.

105-124

Michael observe attentivement les rues qui bordent Fox River.

105-125

Fitz Street est déserte !

Toujours sur le toit, malgré le stress qui lui tenaillait le ventre, Scofield observe attentivement les différentes rues qui bordent l’extérieur de la prison. Il s'était évadé pour attendre en réalité l'arrivée de la police et remarque, tout en consultant sa montre, qu'English Street est rapidement envahie de voitures de police de même que Percy Avenue. Cependant, Michael constate que Fitz Street reste complètement déserte. Il sourit car il connaît enfin la rue qu'il faudra emprunter le soir de leur évasion et qui leur permettra d'échapper à la vigilance des policiers en patrouille.

105-126

Henry Pope retourne à son bureau et demande où est Scofield.

105-127

Michael était caché derrière le Taj Mahal !

Alors que les gardiens recherchent désespérément Scofield jusque dans les entrailles de Fox River, Pope est de retour dans son bureau et demande à Bellick comment un homme seul peut s'échapper aussi facilement. Louis et Becky certifient que Michael n'est jamais sorti de la pièce. Mais Louis, qui n'a pas vu Michael, ne sait pas comment expliquer sa disparition. Pope, lui, est certain que Michael n'a pas pu s'enfuir, et pénètre dans la salle attenante à son bureau. Il a la surprise d'apercevoir Michael réapparaître, du dessous de la table, derrière la maquette du Taj Mahal ! Il avait réussi à réintégrer juste à temps le bureau de Pope en passant par la grille d'aération présente dans la pièce avant que le directeur et les gardiens ne reviennent. Furieux, Bellick lui saute dessus et le prend au col pour le plaquer au mur et l'étrangler tout en hurlant qu'il aurait pu le tuer pour ne pas avoir été là au dernier comptage. Mais Pope intervient et Michael continue son histoire : « la colle n'était pas sèche et vous m'avez dit d'attendre qu'elle le soit ». Bellick trouve que cette affirmation ridicule car l'attitude de ce détenu ne tournait pas rond. Mais le directeur insiste pour qu'il arrête son interrogatoire car de toutes façons, Michael Scofield ne saura bientôt plus de leur ressort étant donné qu'il sera transféré demain matin. Michael est étonné par ce revirement de situation et apprend que sa demande n'était pas conforme. Tandis que Bellick et Patterson reconduisent le prisonnier de force jusqu'à sa cellule, Michael crie au directeur de lui laisser encore quelques semaines de plus à Fox River pendant qu'Henry Pope était muré dans son silence.

À l'extérieur de Fox RiverModifier

105-037

Veronica et Nick Savrinn regardent avec attention la vidéo du meurtre de Terrence Steadman.

105-038

Veronica et Nick Savrinn décortiquent chaque détail de la vidéo.

Dans l'appartement de Veronica Donovan, la jeune avocate et Nick Savrinn regardent une énième fois la vidéo de la nuit du meurtre. Son ami est convaincu que cet enregistrement a été truqué dans le but d'accuser Lincoln. Enthousiasmé à l'idée de trouver enfin la vérité, Nick appuie sur le bouton Play et voit la voiture de la victime arriver dans le parking. Nick demande alors à Veronica pourquoi Steadman regarde la caméra de surveillance alors que ce n'est pas du tout ce qu'on fait d'habitude. Ils voient ensuite Lincoln arriver et entendent le coup de feu qui a provoqué la mort du frère de la Vice-Présidente. Savrinn semble très intrigué par le fait que, lorsque Lincoln tire, il ne sursaute même pas. Veronica lui dit que c'est parce que son ami est très fort mais il continue en demandant pourquoi il serait allé dans la voiture, côté passager, fouiller la boîte à gants au lieu de partir. Veronica finit par comprendre que la deuxième personne sur la vidéo, qui a fait bien attention à ne pas montrer son visage, a délibérément ouvert la portière pour justifier le pantalon plein de sang qui a été placé ensuite dans l'appartement de Lincoln. Mais ce n'est qu'une supposition qui est non recevable devant une cour de justice. D'ailleurs, en tant que personnes impartiales, Nick et Veronica vont trop vite en besogne. Après avoir visionné le film, le jeune avocat de « Projet Justice » conclut qu'ils devront prouver que la vidéo a été falsifiée et que, pour cela, il connaît dans son entourage une personne très efficace qui pourrait les aider.

105-083

Veronica et Nick Savrinn rendent visite à un spécialiste vidéo pour analyser le film du meurtre de Terrence Steadman.

105-085

Le son de l'arme de Lincoln a été trafiqué !

Nick emmène Veronica chez un spécialiste qui pourrait bien les aider. Ils pénètrent dans une énorme pièce remplie d'écrans et d'ordinateurs. Là, un jeune homme, expert en vidéo, décortique avec eux le film qui a été tourné le soir du meurtre de Terrence Steadman. L'expert de Nick Savrinn est perplexe concernant la vidéo qu'il vient de visionner car, s'il s'agit effectivement d'un film truqué, le travail est très soigné et qu'il ne voit aucune trace de coupure. Cependant, lorsqu'il entend le coup de feu tiré par Lincoln, il leur fait remarquer que le bruit n'est pas le vrai parce qu'il n'y a pas d'écho sur la bande audio. Remarquant que les yeux peuvent jouer des tours mais que les oreilles ne mentent pas, il conclut que le coup de feu aurait été tiré ailleurs que dans le parking où a eu lieu le meurtre. Enthousiasmée par cette découverte, Veronica lui demande s'il accepterait de témoigner devant une cour. L'expert de Nick, d'abord réticent, jure qu'il le fera à condition qu'ils lui apportent la vidéo originale car il ne peut rien faire avec une simple copie.

105-095

Après une longue journée de travail, Henry Pope est accueilli par sa femme Judy.

105-099

Une surprise de taille l'attend au salon !

Après sa journée de travail, Henry Pope est heureux de rentrer chez lui. À peine pénètre-t-il dans sa maison qu'il trouve sa femme Judy en train de servir du thé glacé. Après lui avoir des compliments sur sa nouvelle coiffure, le directeur de Fox River demande à sa femme si elle avait préparé ses rafraîchissements spécialement pour lui mais cette dernière lui dit qu'il avait simplement de la visite. Intrigué, Pope se rend jusqu'au salon où il tombe nez à nez avec les agents Hale et Kellerman qui l'attendaient de pied ferme.

105-104

L'agent Paul Kellerman veut forcer la main d'Henry Pope.

105-106

Henry Pope finit par accepter leur proposition.

Henry Pope est de très mauvaise humeur et n'apprécie pas que des agents fédéraux empiètent dans sa vie privée. De plus, il les avertit que Michael a déposé une injonction moratoire et que le délai d'instance est fixé à 30 jours voire deux mois. Il n'a donc pas les moyens de le transférer. Mais Kellerman ne se laissent pas impressionner et, énervé, fait remarquer à Pope, après avoir longuement regardé les photos de Will Clayton, prises à la morgue de Toledo, la ressemblance troublante du jeune homme avec son père qui n'est autre que le directeur de Fox River ! Ce dernier perd son sang-froid et ordonne à ses visiteurs de quitter sa maison. Cependant, Kellerman a plus d'un tour dans son sac et le menace de tout divulguer à sa femme si Pope ne fait pas disparaître la lettre écrite par Scofield. Vaincu, le directeur de Fox River doit accepter leur chantage s'il ne veut pas voir briser son mariage et perdre Judy. Cette dernière arrive et demande à ses invités s'ils veulent rester pour dîner. Mais l'agent Kellerman décline poliment son invitation et la remercie pour son excellent thé glacé. Se rapprochant d'elle, il conseille à Pope de tout faire pour garder sa femme auprès de lui. Le directeur avait compris le message et, après le départ des deux agents fédéraux, s'empresse de détruire la motion de Michael en la glissant dans la broyeuse à papier de son bureau avant d'aller dîner avec sa femme.

105-113

Henry Pope est bouleversé de revoir la photo de son fils illégitime.

Dans son salon, Henry Pope regarde une photo de Will, son fils illégitime, alors âgé de 10 ans, avant de refermer le dossier Toledo, totalement bouleversé.

105-116

Veronica et Nick rendent visite à une employée des pièces à conviction pour récupérer la vidéo.

105-117

La salle des archives est complètement dévastée !

Le soir, dans l'immeuble où sont stockées les pièces à conviction, Nick et Veronica tentent de convaincre l'employée de leur remettre la cassette originale du meurtre de Terrence Steadman. Mais cette dernière refuse catégoriquement de les aider car elle n'en a pas le droit. Pourtant, elle demande à Veronica le numéro d'enregistrement (296 SPE). La jeune avocate le lui donne de bonne grâce et apprend une très mauvaise nouvelle. À 17h58, l'employée emmène ses visiteurs dans une salle d'archives où est entreposée la précieuse cassette mais la pièce avait été inondée dans le milieu de la nuit et toutes les preuves qui s'y trouvaient ont été endommagées.

105-128

Veronica emmène Nick jusqu'à son appartement.

105-129

La vidéo a disparu !

De retour chez elle avec Nick, Veronica, déçue par leur dernière visite, lui avoue qu'elle ne croit pas du tout à une simple coïncidence et pense que l'inondation a été faite dans le seul but d'effacer toutes les preuves. Arrivés devant la porte de l'appartement de la jeune femme, ils s'aperçoivent que quelqu'un était entré de force et constatent que la copie de la vidéo n'était plus là. Furieuse, Veronica ne comprend pas comment les voleurs savaient exactement où chercher d'autant qu'elle était la seule à avoir la clé. De plus, Nick et elle étaient les seuls à connaître sa cachette et, la tête remplie de questions, Veronica commence à douter de l'honnêteté de son ami.

23 avril 2005Modifier

À Fox RiverModifier

105-130

Michael est sur le point d'être transféré.

105-131

Michael laisse à son ami un petit souvenir.

À l'heure des ouvertures des cellules, Bellick annonce fièrement à Scofield que c'était aujourd'hui le jour de son transfert. Avant de partir, Michael révèle à Fernando que c'était par Fitz qu'ils auraient dû prendre le jour où ils s'évaderaient de Fox River. Mais le jeune Portoricain est dépité de voir son ami partir et de constater que tous ses efforts n'avaient servi à rien. Quant à Michael, la déception se lit également sur son visage. Sucre en voulait savoir plus sur son plan d'évasion mais Bellick lui ordonne de sortir de la cellule en laissant son ami seul avec ses regrets. Une fois tranquille, Michael se lève de sa couchette et glisse sous l'oreiller de son codétenu le tournevis qui permet de dévisser les sanitaires avant de lui laisser en souvenir un petit cygne en origami.

105-132

Bellick accompagne Michael durant son transfert.

105-133

Bellick est ravi que Michael Scofield soit transféré.

Peu après, Bellick cherche Michael pour l'accompagner jusqu'à la sortie après l'avoir menotté et mis des chaînes aux pieds. Pendant tout le trajet, le chef des gardiens ne cache pas sa joie tandis que Michael gardait désespérément le silence. Ils passent bientôt sous la fenêtre de l’infirmerie et le Dr Tancredi les regarde disparaître. Son visage exprime une immense déception. Puis, ils s'avancent dans la longue allée parallèle à la cour de la prison où tous les détenus, de sortie derrière le grillage, les dévisagent et plus particulièrement Fernando et Westmoreland qui regardent leur ami partir alors qu'Abruzzi s'énerve. Ce dernier demande à Gus de téléphoner à sa femme pour qu'elle quitte au plus vite le pays avec les enfants maintenant que le plan de Scofield était tombé à l'eau. Au loin, Michael voit Lincoln, isolé dans une autre cour et sous bonne garde. Celui-ci croise le regard de son frère qui a du mal à gérer ses émotions. Scofield lui chuchote de le pardonner... Pardon pour cet échec. Les deux frères s'observent en silence un moment. Assistant à cette scène, Bellick sourit fièrement, content de lui, puis force Michael à reprendre son chemin.

105-134

Henry Pope est en proie à ses doute.

105-135

Le directeur intercepte Michael ne soit transféré hors de Fox River.

De son côté, le directeur a également épié toute la scène de sa fenêtre, en proie à des milliers de questions, dépité et puis miraculeusement, il finit par changer d'avis. Tandis que Bellick sort de la prison et qu'il remet le jeune détenu à un garde chargé de son transfert, Pope apparaît et arrête Michael juste avant qu'il ne quitte le pénitencier. Il demande au gardien qui l'escortait ce que fait Scofield hors de sa cellule alors qu'il a fait opposition à son transfert à cause de sa maladie des voies respiratoires. Avec malice, il rappelle à Michael qu'il souffrait de sinusite chronique avant d'ordonner au garde de réduire son temps de sortie car Scofield avant manqué l'appel de la nuit dernière. Alors que Michael allait retourner à sa cellule, Pope et lui observent les grilles ouvertes du pénitencier et aperçoivent la voiture des agents Kellerman et Hale qui attendaient Scofield à la sortie. Le directeur de Fox River les défie du regard tout en leur faisant comprendre que plus aucun chante ne marcherait avec lui.

À l'extérieur de Fox RiverModifier

105-136

Henry Pope retourne chez lui.

105-137

Henry avoue tout à sa femme.

Après l'incident du transfert de Michael Scofield, Henry Pope prend sa voiture et retourne chez lui. Il s'empresse de retrouver sa femme qui était en train de lire sous la véranda. Cette dernière est étonnée de voir son époux rentrer si tôt et lui demande si tout allait bien chez lui. Son mari lui répond que oui avant de s'installer à côté d'elle. Calmement, il braque ses yeux dans les siens et commence à lui parler de l'affaire Toledo et tout particulièrement d'une personne qui lui tenait à cœur.

105-138

La femme mystérieuse est contrariée que le transfert de Michael Scolfield n'a pas abouti.

105-139

La vie de Lincoln est menacée !

Au même moment, à Blackfoot, dans le Montana, une femme mystérieuse reçoit un appel de la part de l’agent Kellerman qui l'informe que le transfert n'a pas abouti. Contrariée par cet échec, elle lui répond que c'est une perte de temps de faire chanter à nouveau le directeur et qu'ils vont devoir se débrouiller pour que Lincoln meure très prochainement. Elle conseille alors à Kellerman « d'ôter à Burrows la seule chose qui le reste : le temps... après tout, la chaise n’est pas la seule façon de prendre la vie d'un homme qui est en prison ». Pendant cette conversation, Michael était retourné voir Lincoln à la chapelle de Fox River sans savoir qu'un terrible danger tramait autour d'eux.

Moments-clésModifier

  • L'annonce du transfert de Michael
  • Michael révèle à Pope que LIncoln est son frère
  • Sara apprend la relation qui unie Michael à Burrows
  • La ruse de Michael pour monter sur les toits et découvrir la rue à prendre
  • La cassette qui prouvait la culpabilité de Lincoln est en réalité truquée !
  • Le transfert de Michael et sa longue marche vers la sortie...

Références culturellesModifier

  • La chanson entendue lors de la scène où Michael est escorté hors de la prison est Orange Sky d'Alexi Murdoch. C'est l'une de ses chansons les plus connues et a déjà été utilisée pour d'autres séries télévisées comme Dawson, Newport Beach et Dr House.
Orange Sky - Alexi Murdoch06:12

Orange Sky - Alexi Murdoch

  • Dans une scène, Michael prévient: « We're not breaking out of a Jamba Juice, gentlemen. » (« Nous ne nous évadons pas d'un Jamba Juice, Messieurs. »). Le Jamba Juice est une grande chaîne de restaurants spécialisées dans les milk-shakes, basée aux États-Unis.

Erreurs de tournageModifier

  • Quand Michael sort du bureau du directeur grâce à la clé qu'Abruzzi vient de mettre, la poignée dans laquelle est la clé n'est pas la même suivant les prises de vues.

AnecdotesModifier

  • Les mots du titre original English, Fitz et Percy sont tatoués sur le corps de Michael. Ils figurent également sur l'une des feuilles de dessin de Michael aperçues dans l'épisode flashback.

Galerie photoModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard